Les Brûlures

featured image

Les brûlures sont des lésions, plus ou moins étendues, de profondeurs variables, produites par un certain nombre d'agents physiques et/ou chimiques.

La peau est formée de trois parties :

1- L'épidreme :

Constitué

  • d'une couche supérieure cornée (cellules mortes)
  • d'une couche inférieure basale (cellules vivantes).

1- Le derme :

Contient

  • les racines des ongles et des poils,
  • les glandes sébacées, annexées aux poils, qui sécrètent une substance huileuse protectrice,
  • les glandes sudoripares qui produisent la sueur, ainsi que les terminaisons nerveuses (sensibles au chaud, au froid, à la pression, à la douleur).

1- L'hypodreme :

Partie profonde de la peau de nature essentiellement graisseuse.

Toujours agir avec un MAXIMUM de DOUCEUR mais SANS PERDRE DE TEMPS.
  • assurer un maximum de confort et de sécurité à la victime. Penser à l'impact psychologique de ce type de lésion
  • écarter les risques d'infection : ne pas parler souffler ou tousser au dessus d'une zone brûlée, ne pas percer les phlyctènes (exception faite des petites cloques aux pieds) car elles servent de protection.
  • lutter contre installation de l'état de choc.
  • éviter d'autres complications.
  • faire évacuer rapidement vers un centre spécialisé.
  • garder son calme et calmer la victime
  • l'empêcher de courir
  • retirer si possible les bagues, ceinture, cravate
  • RINCER la zone brûlée sous eau courante TIÈDE pendant 20 minutes.

Elles sont dues le plus souvent à :

  • une aspersion de liquide chaud (eau, huile, graisse de friture, lait),
  • au contact d'objets surchauffés.

Elles sont d'une profondeur variable.

Ce sont des brûlures de type domestique ou accident de travail.

Elles sont souvent provoquées par des produits inflammables (éther, alcool, essence...

  • souvent profondes,
  • elles atteignent principalement la tête et les mains.
Que faire ?
  • assurer la sécurité avant tout,
  • éliminer l'agent causal (noter lequel).
Si la victime est "en feu" :
  • éviter qu'elle ne se déplace,
  • entourer la d'une couverture ou d'un manteau en laine ou en coton,
  • la coucher,
  • la faire rouler sur le sol,
  • faire passer la zone brûlée sous l'eau courante pendant 15 'à 20 minutes, l'eau doit être tiède, entre 15 et 25°C.
  • ne pas dépasser les 30 minutes sous la douche car la personne se refroidirait (risque d'hypothermie).
  • si l'on ne dispose pas de douche, un tuyau d'arrosage ou n'importe quel autre système d'eau courante peut être utilisé.
Que faire ?
  • éviter l'utilisation de l'eau stagnante;
  • vérifier la température de l'eau utilisée il s'agit de refroidir la brûlure mais pas le patient,
  • ne pas réutiliser une deuxième fois la même eau,
  • vérifier l'eau du jet, qui doit être modéré,
  • lors de ce "cooling", demander à la personne de tendre les articulations et/ou d'écarter les doigts atteints,

En principe ne pas enlever les vêtements lors d'une brûlure thermique. S'il peut être parfois nécessaire de faire enlever des vêtements ébouillantés sous la douche, laisser ceux qui adhèrent à la peau.

  • retirer, si possible, les bagues et autres bijoux,
  • emballer le site de brûlure avec des pansements stériles ou, à défaut, avec des draps ou du linge non pelucheux, propres et secs,
  • prendre les mesures anti choc,
  • couvrir la victime.
  • si le visage est atteint, --> protéger les yeux à l'aide de compresses humides.

De plus en plus courantes, Y compris dans le cadre des accidents domestiques, elles se rencontrent fréquemment dans le cas des accidents de travail.

Ces brûlures sont difficiles à évaluer et à soigner.

On peut voir une brûlure maximale aux points d'entrée et de sortie du courant, mais d'autres lésions sont à craindre en profondeur. Ainsi, la victime peut perdre connaissance et même être frappée d'arrêt cardio-pulmonaire

Dans tous les cas, il faut agir vite pour éliminer la cause.

Que faire ?
  • couper le courant directement au compteur ou, à défaut, débrancher la prise murale.
    • si c'est impossible: se placer sur une surface sèche, non conductrice,
    • utiliser un maximum d'isolant avant de toucher la victime (papier journaux, tabouret en bois, gants)
  • détacher la victime (si possible à l'aide d'un manche à balai en bois)
  • faire le bilan
  • entamer une réanimation si nécessaire.
  • appeler le 100.

Ce sont des brûlures dues à l'action d'un produit caustique (acide ou base). La gravité dépend de la concentration du produit chimique et de la durée de contact avec celui-ci.

Il s'agit surtout d'accidents de travail.

Que faire ?
  • rincer abondamment : dans ce cas, plus encore que lors d'une brûlure thermique
  • retirer le les vêtements sous eau ceci est également primordial : le processus corrosif continue tant que le produit n'a pas été totalement éliminé.
  • Attention : laisser ceux qui adhèrent à la peau.
  • identifier avec précision l'agent causal.
  • appeler le 100
  • ne jamais tenter de neutraliser l'agent chimique par quelque produit que ce soit.
Remarque
  • ATTENTION à la manipulation des vêtements et à l'environnement de la victime
  • si possible porter des gants
  • recueillir un maximum d'informations
  • bien se renseigner si d'autres personnes ont été en contact avec ce produit, les causes de l'accident,
  • Attention à soi

Outre le rayonnement solaire, les radiations ionisantes peuvent causer des brûlures. Il s'agit généralement d'accidents thérapeutiques, au cours d'un traitement anti cancéreux.

Que faire ?
  • S'adresser immédiatement à un spécialiste