Crèche Flip Flap 1150 Woluwe Saint Pierre

 
Alimentation Bio    |    Jardin    |    Psychomotricité
Les disponibilités d'aujourd'hui
 Places disponibles:  

13

 Enfants inscrits:

-

 Capacité:

13


  Coordonnées


Mobile: 0492707610

E-mail: crecheflipflap@gmail.com

  Horaires

Lun Mar Merc Jeu Ven Sam Dim
De 07:30 07:30 07:30 07:30 07:30
À 18:30 18:30 18:30 18:30 18:30

  Tarifs (Nombre de jours/semaine)

5j/s 4j/s 3j/s 2j/s 1j/s
Prix
Dépannage 1jour: Dépannage 1heure:

  Comment s'y rendre?

 Rue René Declercq 48, 1150 Woluwe-Saint-Pierre

  Description

L’accueil 

La crèche est ouverte du lundi au vendredi, de 7h30 à 18h30. Le matin, il est demandé aux parents d’amener leur enfant avant 10h00.

Pendant l’accueil, la personne de l’équipe prend les informations nécessaires au bon déroulement de la journée (heure de prise du dernier biberon, rhume, sommeil…). C’est aussi l’occasion de partager des anecdotes vécues à la maison. 

L’accueil du soir est plus propice à la discussion. Chacun prend le temps de faire part des expériences de l’enfant, son positionnement au sein du groupe, ses progrès ou ses difficultés. Pour parler plus concrètement de la journée à la crèche, nous nous appuyons sur le « cahier de liaison » sur lequel est retranscrit le déroulement des siestes, des activités et des repas de l’enfant.

  

L'adaptation

L’enfant peut intégrer la crèche à tout âge (de 0 à 3 ans) 

Une période d’adaptation d’une semaine précédera son entrée définitive. Elle permet à l’enfant mais aussi aux parents de s’approprier progressivement les us et coutumes de la crèche (rythme de la journée, moyens de transmission de l’information...). Durant cette semaine, l’enfant viendra tous les jours. Le premier jour accompagné de l’un de ses parents, il passera une heure. Ainsi, tous les deux feront connaissance avec les enfants, l'équipe et les locaux de la crèche. La puéricultrice référente pour l'adaptation se familiarisera avec les rythmes et habitudes du nouveau venu afin de préserver une continuité entre la maison et la crèche. Le deuxième jour, l'enfant viendra seul, il passera une heure. Le troisième et le quatrième jour, l'enfant viendra seul une matinée puis une après-midi. Pour terminer, le dernier jour, l’enfant viendra seul, toute une journée. De fait, l’enfant apprend à vivre à la crèche et par la même occasion, son parent expérimente les premières séparations.


Les repères  

Pour l’accueil en collectivité, la mise en place de repères est primordiale pour le bien-être de l’enfant.  Ainsi, l’équipe s’applique à instaurer un rythme journalier. Celui-ci passe par le respect d’un rituel d’arrivée (se déshabiller, mettre les chaussons, dire au revoir au parent…). L’enfant est alors prêt à  débuter une journée qui sera rythmée par différents moments clefs (les chants, le déjeuner, le coucher, le goûter, l’arrivée des parents). Ils constituent des repères qui lui permettent de se situer dans la journée et donc d’être sécurisé. En dehors de ce rythme rassurant, l’enfant dispose de repères dans l’espace. Chaque jour, à son arrivée, il retrouve la crèche telle qu’il l’a quittée la veille : jeux, tables,chaises, ... Ces repères lui permettent de se sentir quasiment aussi à l’aise que dans sa propre maison (déplacements, rangements…). L’enfant peut disposer de son doudou quand il le souhaite. Cet « objet » est un repère important car il fait le lien avec les parents et la maison. 


Les activités  

Elles peuvent être  manuelles (pâte à modeler, collage, peinture, puzzles, dessin...) mais aussi motrices, ou encore sensorielles. Tous les enfants participent à des activités. Le plus souvent, un groupe d’enfants d’âge identique est réuni, justement pour que les adultes soient au plus près de leurs capacités et envies. A travers ces activités, l'adulte a la possibilité en observant les enfants d'évaluer les compétences de  chacun et de le guider vers de nouvelles expériences (tenir le pinceau différemment, écraser la pâte à modeler avec le pouce, mettre la feuille dans un autre sens...). Régulièrement, des ateliers sont mis en place comme le dessin, les gommettes... Ils sont appréciés des enfants car ils leur permettent d'affiner leurs gestes, d'évaluer leurs progrès et, par la même occasion, de montrer qu'ils ont grandi. C'est pour cette raison qu'ils refont plusieurs fois le même puzzle par exemple. Ils sont ainsi plus confiants pour passer à quelque chose de plus difficile.
De nombreux temps de jeux libres sont aussi laissés aux enfants. Ils sont perçus comme des activités à part entière car, tout comme les précédentes, ils permettent aux enfants de découvrir le monde, de laisser libre cours à leur imagination, de se confronter à des consignes, de discuter avec les autres... 
Les enfants ont des séances de psychomotricité 2 fois par semaine, une séance d'activité musicale avec instruments 1 fois par semaine, ils profitent également d'une séance de massage/relaxation 1 fois par semaine. 


Le respect des rythmes


A la crèche, le respect du rythme de l'enfant est un point important. C'est en effet un gage de respect de l'individualité. Cet aspect est visible à travers plusieurs actes de la vie quotidienne. 


Le sommeil 

Les personnes de l'équipe restent attentives aux signes de fatigue que les parents auront transmis pendant l'adaptation : yeux qui piquent, bâillement, mauvaise humeur... Quel que soit le moment de la journée, il est proposé aux enfants d'aller se reposer. C'est d'autant plus important pour les bébés. Le respect du sommeil, c'est aussi adapter au mieux l'accompagnement au coucher. Cela passe par la verbalisation, point de départ d'un petit rituel qui consiste d'abord à dire à l'enfant qu'on l'emmène changer sa couche pour aller faire la sieste. Pour le réveil également, le respect du rythme de l'enfant est observé. 


Le développement moteur 

Par l'intermédiaire du jeu, l'enfant explore ses capacités motrices. Là encore, les adultes, parents et professionnels respectent le rythme de développement de chacun. Pour les petits, on les laissera évoluer en veillant à ne pas les installer systématiquement dans le transat ou bien dans une position qu'ils ne maîtrisent pas (être assis, sur le ventre...). Il aura à sa disposition, dans un périmètre raisonnable, un choix de jeux adaptés à son âge. Pour les plus grands, c'est surtout pendant les activités qu'il faut veiller au respect de leurs capacités puisque dans les jeux libres ils choisissent eux-mêmes leurs occupations. 


L'acquisition de la propreté 

Comme le reste, l'acquisition de la propreté se fait au rythme de chaque enfant. Quand l'équipe sent l'intérêt de l'enfant grandir, elle lui propose d'aller sur le pot. Même si le fameux pipi ne vient pas toujours, l'enfant est encouragé à continuer. Petit à petit, il se familiarise avec ce nouvel élément et, par la discussion, les livres, mais aussi en voyant les autres enfants, les appréhensions s'éloignent. En tout cas, cette étape fait l'objet d'un accompagnement personnalisé et ne sera jamais forcée. Encore une fois, cette évolution est partagée avec la famille et les progrès de tous les jours sont mis en relief le soir lors des retrouvailles.


Les repas

Le repas est un temps privilégié d’échanges, où l’ambiance est relativement calme et pendant lequel l’adulte aide et reste disponible pour discuter. Les sujets de conversation sont multiples : les enfants, leur famille, les vacances, les activités de la crèche, les saveurs et ingrédients du plat…
Grâce aux menus variés, les découvertes sont essentiellement gustatives (sucré, salé, ...). De ce fait, les enfants sont incités à goûter les plats. Ils sont également impliqués dans l’élaboration de recettes simples (crêpes, gâteau, brochettes de fruits...). Cela leur permet d’utiliser les ustensiles et les ingrédients (les toucher, les sentir…) 
Par plusieurs aspects, les enfants développent leur autonomie au cours du repas : en mangeant seul... Dès qu’ils sont à table (c'est-à-dire quand ils tiennent bien assis et commencent à manger de tout), ils peuvent manger avec leurs doigts. Ils découvrent ainsi les textures, la sensation du chaud/froid… L’autonomie passe aussi par la confiance accordée à l’enfant quand il dit qu’il n’a plus faim. Ainsi, à tout âge, les enfants ne sont pas obligés de terminer leurs assiettes, le plus important étant que le repas reste un moment de plaisir. 
Le repas est préparé avec des produits frais et débute à 11h00, le goûter a lieu vers 15h00. Tous les enfants réveillés mangent en même temps.

Plus qu’un moment qui ponctue la journée, le repas est un temps convivial propice aux échanges, aux découvertes et à la prise d’autonomie.